JEAN-MICHEL STEPHAN

JEAN-MICHEL STEPHAN

Les Seigneurs de la Syrah.

Il faut avoir en bouche les Syrahs de Jean-Michel pour se rendre compte à quel point il est devenu ce vigneron indiscutable, magicien génial, vinificateur intransigeant, qui respecte et s'appuie sur le passé, et est en même temps moderne et innovant. Bref, vous l'aurez compris, Jean-Michel Stephan est un puriste.
Le Domaine a été créé en 1991. Il s'étend sur 4,5 ha, exclusivement sur les Côtes-Rôties et sur des parcelles de légendes comme Tupin, Semons et Bassenon. Le vignoble est composé de Sérines (la variété originale de Syrah, pure et qui fait des vins plus fins, plus amples et surtout beaucoup plus complexes) pour 30 % du domaine, 10 % de Viognier et 60% de Syrah, elle, clonée. Certaines vignes du domaine ont jusqu'à 120 ans. Côté viticulture: labours avec cheval quand c'est possible, sinon ben... à la binette, compost, pas de desherbant chimique. Vin nature et donc vinification sans soufre, par grappes entières, vieillissement en vieux fûts. Les vins ne sont ni filtrés, ni collés, pas de soufre à la mise en bouteille non plus.

Hormis quelques bouteilles de condrieu et quelques Syrah en Vin de Pays, il est rare, et il faut le souligner, qu'un vigneron se consacre avec autant de précision et de passion à une appellation.... Et là, je lance la polémique: combien sont les vignerons du Rhône à faire des Côtes du Rhône dans des volumes impensables, via le négoce, pour capitaliser sur leur "marque", oui, j'ai bien dit "marque" car on ne parle plus de vigneron mais d'entreprise. Jean Michel Stephan est un artisan au sens noble, les vins qu'il produit sont de véritables concentrés de finesse, d'élégance, de fruit, de fraîcheur, de minéralité mais surtout d'une grande pureté.

Nota: Sur ses flacons, Jean-Michel fait référence à Jules Chauvet. Jules Chauvet est considéré comme le père du mouvement des vins natures. Chimiste, négociant en vin, il a réalisé un travail considérable sur les levures, les fermentations malolactiques et les macérations carboniques. Décédé en 1989, il laisse une quantité d'ouvrages importante et qualitative derrière lui.