Originalité v
Format <
Millésime <

Vins Franc de pied

Des cépages francs de pied : nom donné pour préciser qu’un pied de vigne n’a pas été greffé. Depuis l’épidémie du phylloxéra à la fin du XIXe siècle, pratiquement tous les cépages sont greffés sur des porte-greffes dont la plupart sont d’origine américaine. Ils sont, rappelons le, immunisés contre le terrible parasite.
Auparavant, les vignes étaient plantées franches de pied. Il est donc légitime de se poser la question : un porte-greffe modifie-t-il la véritable authenticité d’un vin ? Sans doute existe-t-il des sols, des environnements ou même des microclimats où le parasite ne viendrait pas ou ne pourrait survivre.
L’expérience a été tentée depuis quelques années tout particulièrement en Touraine. On a commencé à replanter avec succès des cépages francs de pied (non greffés) à Chinon, chez Charles Joguet (La Dioterie) avec du cabernet franc. Mais le véritable pionnier dans cette région est Henry Marionnet à la Chamoise (Soings-en-Sologne). Il tenta l’expérience sur son cépage principal, le gamay, dès 1992. Résultat, un vin différent, un vin plus ample, plus dense, plus mordant, avec des arômes plus puissants de cerise, de noyau et de fruit frais.
Aujourd’hui, après le cabernet franc et le gamay, c’est au tour du sauvignon et du côt, de vivre leur vie…affranchie de toute dépendance (des porte-greffes) américaine.

Produits 1 à 2 sur 2 au total

Produits 1 à 2 sur 2 au total